L'histoire du vélo

Publié par Joris Millot le

L'histoire du vélo

On a voulu vous faire une petite chronologie sur l'histoire du vélo, car c'est toujours sympathique de connaitre l'historique de ce compagnon qui pour certains est indispensable à une vie équilibrée.

D'où vient le vélo ? Comment étaient les premiers prototypes ? Qui sont les ancêtres de nos vélos qui maintenant peuvent être de vrais bêtes de course ?

Vous allez découvrir ici un historique très intéressant afin de vous montrer les différentes étapes qui ont permis d'arriver à concevoir des machines optimisées, légères et pour certaines aux technologies avancées.

Commençons par les prémices.

1/ La fameuse Draisienne - 1817

Le 12 juillet 1817, le baron allemand Drais présente un étrange engin, deux roues reliées par une traverse de bois sur laquelle est installée un siège. 

Une machine très primaire où on s'installait dessus à califourchon en avançant grâce aux impulsions des pieds et des jambes. (Système identique aux petites draisiennes pour jeune enfant)

Vous l'avez donc compris la Draisienne vient du nom de son inventeur "Drais".

Cette machine est brevetée en France en 1818 sous l'appellation de Vélocipède qui étymologiquement signifie "rapide" (Véloce) et "pied" (Pède). Le but étant au départ de faire marcher une personne à grande vitesse.


2/ Les Draisiennes à pédales - 1839


La vraie Bicyclette comme on là connait (ou presque..) est inventée un peu plus tard vers 1839 par le forgeron écossais Kirkpatrick MacMillan.

C'est en faite une amélioration de la première version. Le forgeron a rajouté un système ingénieux, les fameuses pédales. Il était dés lors possible de rouler sans que les pieds touchent le sol.

Ce système était différent de nos pédales actuelles. Il fallait effectuer un mouvement de va-et-vient avec ses jambes au lieu d'un mouvement rotatif.
Sur le haut de chaque pédale est fixé des tiges rigides en bois (même rôle que la chaine maintenant) reliées à des manivelles fixées au moyeu de la roue arrière.


3/ La Michaudine - 1861


En 1861 Pierre Michaux et son fils Ernest ont voulu simplifier le système de transmission en fixant directement les manivelles à pédales sur le moyeux de la roue avant.

C'est ici que naquit la pédale sur roue avant.

Seulement, Pierre et son fils se sont vite rendus compte qu'à partir d'une certaine vitesse la cadence de pédalage devenait trop rapide. Et, simplement, comme à leurs habitudes, ils décidèrent d'augmenter le diamètre de la roue avant, pour atteindre au maximum sur certains modèles 1 mètre de diamètre. (C'est quand même plus simple maintenant, imaginez si on devait changer de roue à chaque dénivelé..)

En 1865, Pierre Michaux a produit 400 Vélocipèdes. Mais c'est l'exposition universelle de Paris qui fit prospérer ses affaires. En 1869 le constructeur submergé par les commandes employa 500 ouvriers pour atteindre une production de 200 machines par jour !

Le produit est maintenant industrialisé.


4/ Le grand bi - 1870


Inspiré des créations de Pierre Michaux et pour accroitre la vitesse, l'industrie a d'abord pensé à augmenter la taille de la roue avant. C'est comme cela que va naitre le Grand bi.

Il était muni d'une très grande roue avant d'environ 1,50 mètres de diamètre afin d'aller plus vite.

Du coup le cycliste se trouvait à plus d'1m60 du sol, ce qui d'une part était très dangereux en cas de chute et d'autre part, monter dessus s'avéré difficile pour le grand public.

Le Grand bi n'avait donc pas d'avenir sur le marché grand public.

En 1877, James et John Starley fabriquent les premiers cadres en tubes d'acier. Ce qui permit d'alléger le vélo et de le rendre plus solide dans le temps.


5/ La bicyclette de Lawson - 1880

On arrive à la première bicyclette équipée d'un système de transmission (qu'on connait bien) avec une chaine reliant le pédalier au centre et la roue arrière.
C'est ici que l'ingénierie opère, en projetant le système de transmission sur un pignon et un plateau plutôt que directement sur les roues. (Mais on y est pas encore)

Le plateau était plus grand que le pignon, un peu comme sur un vélo fixie.


6/ Le Kangourou - 1884

Le kangourou est une sorte de mixte entre le Grand bi (Grosse roue avant et transmission à l'avant) et La bicyclette de Lawson (transmission par chaine, plateau, pignon).
Il possède une roue avant plus petite que le Grand bi avec un système de transmission par chaîne sur la roue avant afin de compenser la perte de vitesse.


7/ Le Rover Safety Bicycle - 1885

L'oeuvre de John Starley en 1885 représente une évolution majeure.
Il adapte un système de transmission par chaîne sur un vélo aux roues de tailles réduites et égales.

Mis sur le marché sous le nom de "Rover Safety Bicycle" soit "Bicyclette de sûreté", un beau nom marketing au vu de la dangerosité des anciens appareils.

Ce vélocipède est le précurseur de la bicyclette moderne. Le cycliste était installé à l'arrière , ce qui rendait presque impossible les chûtes vers l'avant.


8/ La Bicyclette Hirondelle - 1900

À partir de cette date, la bicyclette moderne est officiellement née avec ses deux roues de taille identique, sa transmission par chaîne ainsi que ses pneumatiques avec chambre à air et démontable.

Une autre grande évolution est le frein patin arrière sur la jante et plus sur le pneu comme sur le Rover Safety Bike.


9/ Le vélo de maintenant


Les grands principes maintenant installés depuis plus de 100 ans (transmission, taille des pneus, pédales), il s'agit d'avantage d'optimisation de la machine. 


Anecdote intéressante sur les pneus :


John Boyd Dunlop

En 1888, John Boyd Dunlop, vétérinaire écossais, remarque les difficultés de son fils roulant en tricycle sur un sol pavé. Il observe que l'inconfort est dû aux pneus pleins.

Il décide d'envelopper les roues de minces bande de caoutchouc collées ensemble et les gonfle avec une pompe pour ballon de foot afin de créer un effet coussin d'air. John vient de créer le premier pneumatique. (Une sorte de chambre à air inversé)

En 1891, Édouard et André Michelin inventent le pneu démontable, muni d'une chambre à air.


Anecdote intéressante sur la transmission par chaîne :



Croquis de Leonard De Vinci

Il semblerait que la première personne recensée ayant pensé à la chaîne soit Léonard de Vinci dans ses croquis.

Cependant c'est l'ingénieur suisse Hans Renold qui invente la chaine à rouleaux en 1880, telle qu'elle existe aujourd'hui.


Anecdote intéressante sur la roue libre :



Système de roue libre

Fonctionnement : Dans le sens de rotation inverse, le cliquet échappe sous les rochets et la rotation du pignon denté n'entraîne pas la rotation de l'axe de la roue. (d'où le cliquetis entendu quand on fait tourner le pédalier à l'envers sur un vélo à l'arrêt.).

La roue libre inventée en 1898 par Monsieur SACHS, un industriel allemand qui a résolut un problème important.

En effet nombreux cyclistes de l'époque étaient touchés par des chocs violents aux pieds à cause des pédales qui tournaient en même temps que la roue.

Grâce à la roue libre le cycliste ne fût plus obligé de pédaler en permanence dans les descentes et a pu s'accorder des moments de repos. Merci Monsieur SACHS.

On arrive à la fin de cet article, j'espère qu'il vous aura plu,

À très bientôt dans un prochain article,

Sportivement et historiquement,

L'équipe CycloPro.

← Article précédent Article suivant →