Cyclisme : Comment le Tour de France a vu le jour – CycloPro

Cyclisme : Comment le Tour de France a vu le jour

Publié par Paul Vinay le

Cyclisme : Comment le Tour de France a vu le jour

Le Tour de France 2020 s'est élancé samedi dernier de Nice, pour le plus grand bonheur de tous les suiveurs. Véritable fête sur les routes de France lors de son passage, la Grande Boucle n'a pas échappé à la crise causée par le Covid-19. Un temps menacée, l'édition 2020 est donc bien partie pour trois semaines et une arrivée, toujours autant attendue, sur les Champs-Elysées ! Aujourd'hui rendez-vous immanquable du mois de juillet (décalé cette année) pour des millions de personnes (français comme étrangers), le Tour de France doit sa naissance à une "guerre" entre deux journaux sportifs ! Quelques explications ... 

 

Si la première édition du Tour de France date de 1903, il faut remonter à une affaire historique en France pour comprendre les prémices de la naissance de ce tour. 1984 et l'Affaire Dreyfus ! Au moment où l'officier est condamné pour Haute trahison, le pays se divise avec d'un côté les "Dreyfusards", de l'autre les "anti-Dreyfusards". Pierre Giffard, rédacteur en chef du quotidien sportif "Le Vélo", se revendique "Dreyfusard", une prise de position que ne passe pas auprès de certains industriels du cycle et de l'automobile, qui financent pourtant le quotidien. C'est notamment le cas du comte Jules-Albert De Dion. Et pour montrer son mécontentement, ce dernier décide, en 1900, de lancer un journal pour concurrencer "Le Vélo", "L'Auto-Vélo". Le comte installe Henri Desgrange à la tête du quotidien sportif, mais les débuts sont compliqués. Le journal ne décolle pas face à son concurrent et pour ne rien arranger, "Le Vélo" attaque "L'Auto-Vélo" en justice pour contrefaçon du titre, procès qu'il remporte.

Henri Desgrange, inventeur du Tour de Francehttps://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-de-france/2020/cyclisme-henri-desgrange-laccoucheur-du-tour_sto7840270/story.shtml

C'est un coup dur pour Jules-Albert De Dion, qui doit rebaptiser son journal "L'Auto", au moment où le cyclisme est de plus en plus suivi. De peur de voir les suiveurs se détourner du quotidien après le changement de nom, Henri Desgrange demande à son équipe de trouver une course cycliste capable de relancer les ventes du journal. Et c'est lors d'une discussion avec son chef de la rubrique "cyclisme", Géo Lefèvre, que la solution est arrivée. "Pourquoi pas un Tour de la France cycliste ! lui répond Géo Lefèvre. Une course de plusieurs jours, longue et plus dure que toutes celles qui existent déjà. Quelque chose comme les "Six Jours", mais sur route ". Une fois l'idée validée, le journal annonce, le 19 janvier 1903, la création de “la plus grande épreuve cycliste jamais organisée" ! 

La grande nouvelle est enfin annoncée, avec déjà des précisions sur le déroulement de cette future course. Le vainqueur remportera la somme de 3 000 francs, la course se déroulera du 1er au 19 juillet 1903 et comportera six étapes sur un total de 2 428 kilomètres ! Très vite, les grands coureurs de l'époque font part de leur intérêt pour cette nouvelle épreuve. Ils seront pas moins de 60 au départ à Montgeron le 1er juillet, cette année-là. Ils ne seront pourtant que 20 à terminer cette longue et rude épreuve, avec pour premier vainqueur le "Petit Ramoneur" Maurice Garin ! Le Tour de France est une réussite d'un point de vu sportif, mais cela est surtout une réussite pour le journal "L'Auto" ! Le quotidien va voir ses ventes exploser pendant et après l'épreuve, lui permettant de dépasser ses concurrents, à commencer par "Le Vélo".

Maurice Garin, premier vainqueur du Tour de France

 

Le Tour de France est tout de suite un succès populaire, succès qui perdurera au fil des années, jusqu'à devenir la course cycliste la plus attendue au monde aujourd'hui.

Sportivement,


Paul de l'équipe CycloPro.

← Article précédent Article suivant →