Comment s'habiller pour le vélo d'hiver

Publié par Joris Millot le

La règle des 3 couches afin de rouler sereinement en hiver

s'équiper vélo en hiver

En cyclisme et comme dans tous les sports extérieurs lorsque l’hiver arrive on peut se sentir rapidement freiné (sans mauvais jeu de mot) à cause du froid et ça peut vite devenir un motif de démotivation. De plus si vous souhaitez continuer à profiter pleinement de vos sorties et des beaux paysages d’hiver car c’est quand même agréable de sentir les odeurs fraiches et vertes du matin il faut savoir comment s'équiper.

Les 3 couches restent le moyen le plus simple et efficace de ne plus ressentir le froid lors de températures avoisinant les 5°C et moins.

I/ Le haut du corps à vélo



1/ 1ÈRE COUCHE: LE SOUS-VÊTEMENT

La première couche a pour rôle d’évacuer la transpiration. Elle permet d’éviter que la transpiration soit au contact de la peau, elle doit transfèrer l’humidité vers les couches supérieures afin que de rester sec. En effet si votre transpiration s’évapore directement sur votre peau, votre corps va se refroidir et vous ne serez plus de tout à l’aise surtout si vous portez d’autres couches.

Le sous-vêtement technique doit être très respirant et léger. La majorité du temps il est fabriqué à base de matière synthétique (ex: polyester, polyamide..) avec des fibres laissants passer la transpiration et certaines zones encore plus aérées propices à la transpiration massive (aisselles, torse..)

Eviter le coton, même s’il est peu couteux vous allez rapidement avoir l’impression de baigner dans votre transpiration avec l’effet « éponge » de la matière.

2/ 2ÈME COUCHE: LE MAILLOT LONG POLAIRE OU VESTE POLAIRE

L’idéal pour des températures inférieures à 5°C est le maillot long avec doublure polaire. Le rôle de cette deuxième couche et de retenir la chaleur produite par votre corps. Idéalement optez pour un maillot long avec doublure polaire ou une veste polaire pour les températures entre -5°C et -10°C.
A noté que cette couche doit retenir efficacement la chaleur mais doit aussi évacuer en partie la transpiration afin qu’elle ne stagne pas entre le sous-vêtement et le maillot polaire.

3/ 3ÈME COUCHE: LA VESTE COUPE-VENT & IMPERMÉABLE

Le rôle de la dernière couche est de vous protéger de l’extérieur donc de la pluie éventuelle et du vent froid. On opte donc pour une veste coupe-vent et imperméable. Elle doit être légère et de préférence visible de loin avec des bandes réfléchissantes. Elle doit aussi évacuer la transpiration, la majorité des vestes sont généralement munies d’une ouverture dorsale afin d’effectuer ce travail.


II/ Le bas du corps à vélo


1/ LE CUISSARD LONG THERMIQUE OU COLLANT LONG ET .. C’EST TOUT !



Si vous souhaitez rouler de façon optimale et sans gênes le meilleur moyen et d’opter pour un cuissard thermique et des chaussettes montantes et épaisses.
Ça reste la meilleure composition pour les adeptes de performances.
Il vous offrira une liberté de mouvement et permettra de conserver la chaleur au niveau des jambes. Les jambes étant en travaillent permanent nécessitent moins de protection si vous êtes un acharnés de la pédale.

Si vous souhaitez simplement faire une petite sortie du dimanche ou aller au travail en vélo (par exemple) vous pouvez opter pour un sous-vêtement ultra-confort munit d’une peau de chamois pour les longues sorties avec par dessus un sous-vêtement technique et un sur-pantalon de pluie éventuellement.



Le bas peut donc être adapté en fonction de votre type de sorties.


III/ Et la tête, Et la tête, alouette, alouette !



Pour la tête vous pouvez opter pour un bonnet polaire à mettre sous le casque ou une cagoule polaire. Si vous ne les supportez pas, vous pouvez simplement opter pour des caches oreilles.

On en a fini pour cette article, on espère que ça vous aura donné des idées et que ça vous aura aiguillé dans le choix de vos futurs équipements.

Sportivement,

Joris.

Articles similaires


Partager ce message



← Message plus ancien